2008-07-26

 

Outils généalogiques

Pour ceux que la généalogie familiale intéresse, les outils ne manquent pas sur internet. Le passe-temps est si populaire que les sites gratuits et payants abondent. Il suffit de se tourner vers les carrefours les plus populaires pour trouver de longues listes d'hyperliens.

En pratique, cependant, j'ai trouvé les sites suivants les plus utiles, du moins parmi les sites publics n'exigeant pas un abonnement payant. Il s'agit de sites nord-américains puisque je me suis surtout intéressé à la généalogie de mes ascendants nord-américains. Tout d'abord, pour la période la plus ancienne, au temps de la Nouvelle-France et jusqu'en 1800, il y a le Programme de recherche en démographie historique (PRDH) de l'Université de Montréal, dont les données se fondent sur un répertoire des actes d'état civil (jusqu'en 1799), un dictionnaire généalogique (jusqu'en 1779) et un répertoire des unions et des filiations (jusqu'en 1799). En principe, si on peut remonter jusqu'à un ancêtre canadien-français bien identifié au XVIIIe siècle, on peut ensuite remonter jusqu'aux premiers Européens arrivés en sol canadien.

Pour travailler sur le XIXe siècle québécois, je me suis tourné vers la base de données du Centre de généalogie francophone d'Amérique. Il s'agit toutefois de prendre les filiations fournies avec un grain de sel; en aucun cas ne faut-il les prendre pour parole d'Évangile. Pour le XVIIIe s., on peut comparer les résultats aux données du PRDH; pour d'autres périodes et d'autres régions géographiques, on peut jeter un coup d'œil aux archives des Mormons, FamilySearch.

Sinon, il existe de nombreux sites commerciaux, pour l'Amérique du Nord, la France ou ailleurs. Une simple recherche Google les affichera tout en haut des listes de résultats... mais ce n'est plus du sport quand on paie...

Libellés : ,


Comments:
Merci Jean-Louis, pour ces liens, que j'explorerai certainement. C'est une activité qui m'intéresse - j'avais fait bien des recherches à une époque pré-internet. Depuis, je ne savais tout simplement pas par où commencer et ne voulais pas perdre des jours à chercher les bonnes portes d'entrée.
HM
 
Dans le cas de la famille Trudel, il existait déjà un livre rouge des Trudel au Canada jusqu'en 1950 environ. (Un peu comme certaines familles hobbites avaient des livres rouges de leur histoire familiale, dans Le Seigneur des Anneaux...)

Et j'avais aussi hérité de mon père et de ma grand-mère quelques listes de noms et de dates pour les générations les plus récentes (et des annotations dans le livre rouge), mais il faut se souvenir qu'on confond parfois les dates de naissance et les dates de baptême... De nombreuses bibliothèques publiques ont des sections généalogiques (y compris la Bibliothèque nationale au Canada). Et les Morin ont sans doute eu des historiens familiaux qui auront retracé au minimum la plupart des lignées de Morin.
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?