2012-09-09

 

Les adaptations au réchauffement climatique

Ce n'est pas très surprenant d'apprendre que les fermiers africains adaptent leurs pratiques agricoles aux effets déjà observables du réchauffement climatique.  Par contre, c'est plus intéressant de savoir que les plantes de l'Arctique sont également en train de s'adapter au phénomène.  Des arbres restés arbrisseaux se mettent à grandir en profitant des beaux jours qui se multiplient entre deux hivers.

Qu'est-ce que cela signifie pour la suite des choses ?  Si la végétation déjà sur place peut prendre la relève quand le climat se réchauffe et rend impossible la survie des plantes adaptées au froid, cela voudrait dire que l'extension vers le nord de la flore ne sera pas limitée par le rythme annuel des germinations et dispersion des graines.  Toutefois, cela ne s'applique pour l'instant qu'à la zone de transition entre la forêt boréale et la toundra.  La forêt caducifoliée du sud dispose-t-elle de têtes de pont semblables dans la forêt boréale ?  Je l'ignore, même s'il existe des enclaves et des microclimats qui représentent des avancées potentielles — au Canada, il y a le fjord du Saguenay et la région du lac Saint-Jean, ou encore la vallée du Mackenzie.

Bien entendu, quand on se trouve dans les régions les plus chaudes du globe, il n'y a plus de zones encore plus chaudes dont les plantes pourraient migrer afin de coloniser les abords de l'Équateur quand le réchauffement se fera sentir...

Libellés :


Comments:
Pour plus d'informations sur le réchauffement climatique,

regardez le film documentaire suivant online : Englouties par les eaux
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?